10 idées reçues sur les règles et le cycle menstruel

10 idées reçues sur les règles et le cycle menstruel

Avez-vous déjà entendu que le cycle féminin dure 28 jours ? Ou qu’il ne faut pas faire de sport pendant ses règles ? Certaines croyances ont la vie dure, malgré l’évolution de la société sur des sujets qui ont longtemps été tabous… Dans cet article, on décrypte 10 clichés que l’on voit encore partout autour des règles et du cycle menstruel.

1. L’ovulation a toujours lieu au jour 14

En fait, seulement 10 % des ovulations ont lieu le 14ème jour du cycle. Mais cette croyance reste très ancrée dans les esprits, au point que même des professionnels de santé l’utilisent pour calculer la date de conception ou conseiller des couples en matière de fertilité. On ne le rappellera jamais assez : il est impossible de prévoir avec précision sa date d’ovulation avant qu’elle ne se produise. Seul un suivi de vos cycles sur plusieurs mois peut vous aider à connaître vos périodes de fertilité.

2. Un cycle dure 28 jours

C’est peut-être la phrase que l’on entend le plus sur le cycle féminin… Et que l’on voit même dans les manuels scolaires. Pourtant, c’est loin d’être une vérité absolue. La plupart des cycles menstruels durent entre 20 et 38 jours, mais ils peuvent être plus courts, ou bien plus longs, notamment en cas de cycles irréguliers. Il peut bien sûr arriver d’avoir des cycles de 28 jours (comme une ovulation au jour 14), mais ce n’est pas le cas systématiquement.

3. Les femmes sont fertiles tout le temps

Une femme est fertile entre 5 et 10 jours par mois, ce qui correspond environ à la durée de vie des spermatozoïdes dans la glaire cervicale, à laquelle il faut ajouter celle de l'ovule. Une fois l’ovulation passée, le corps passe en phase infertile jusqu’à l’arrivée des règles et le début d’un nouveau cycle. C’est pourquoi l’observation des cycles est un super outil en conception pour connaître ses phases fertiles et optimiser son projet bébé grâce à la symptothermie.

4. On ne peut pas tomber enceinte pendant ses règles

Encore une fois, le cycle n’est pas une science exacte. L’ovulation se produit très rarement en période de règles, mais elle peut arriver juste après, ce qui laisse le temps aux spermatozoïdes de survivre dans l’utérus pendant quelques jours. Vous pouvez aussi avoir des saignements qui ressemblent à des règles ou bien du spotting. Il est préférable de se protéger au moment des règles si vous ne connaissez pas bien vos cycles.

5. Les règles rendent désagréable

Qui n’a pas déjà entendu le célèbre « t’as tes règles ou quoi ? » … Si vous êtes contrariée et que vous êtes une femme, alors vous avez sûrement vos règles. C’est pourtant loin d’être aussi simple ! Chaque personne réagit de manière différente aux bouleversements hormonaux qui se produisent avant et pendant les saignements. Certaines sont d’humeur triste et déprimée, d’autres ont très envie de sucre, d’autres encore ne voient aucune différence avec le reste du cycle. C’est donc assez réducteur (et surtout faux) d’affirmer que toutes les femmes sont de mauvaise humeur en période de règles.

6. Le sang menstruel est sale

Il faut avouer que cette croyance d’antan reste parfois d’actualité. Au quotidien, il est difficile de se défaire des tabous autour des règles, que l’on surnomme spontanément la « mauvaise période du mois ». Et on ne parle même pas des protections hygiéniques, que l’on garde discrètement dans son sac et que l’on cache au fond de la poubelle.

Pourtant, le sang des menstruations n’a rien de sale ou de toxique, comme on pouvait le croire au Moyen Âge. Il est composé de fragments de l’endomètre, de secrétions du vagin, de bactéries de la flore vaginale et de sang… tout simplement.

D’après certaines études, le sang des règles pourrait même aider à soigner l’endométriose et d’autres maladies à l’avenir. Si ces recherches vous intéressent, vous pouvez les retrouver ici (en anglais) :
Analysis of menstrual effluent : diagnostic potential for endometriosis
The multi-functional roles of menstrual blood-derived stem cells in regenerative medicine

7. C’est normal d’avoir mal

Le cycle menstruel n’est pas un long fleuve tranquille, et il arrive bien sûr d’avoir mal pendant certaines phases. D’ailleurs, les douleurs ne sont pas localisées qu’au ventre ou aux ovaires. Le syndrome prémenstruel peut aussi se manifester par un mal de tête, une sensibilité à la poitrine ou encore des courbatures dans le dos.

Mais il existe aujourd’hui des moyens de comprendre et de soulager ces douleurs, et il n’est pas normal d’avoir mal au point de ne pas bouger une semaine entière pendant ses règles. Ces douleurs persistantes peuvent être révélatrices d’un trouble hormonal comme l’endométriose.

8. On ne doit pas faire du sport pendant ses règles

On passe maintenant dans la catégorie des croyances loufoques sur le cycle menstruel, à savoir… les interdictions pendant les règles.

En ce qui concerne le sport, les douleurs au moment des règles peuvent empêcher de faire de l’exercice physique. Mais bien sûr, il est autorisé si vous vous en sentez capable. Faire du sport est même recommandé pour calmer les douleurs menstruelles et réguler les hormones.

À lire aussi :
Yoga hormonal : une thérapie naturelle pour mieux vivre son cycle féminin

9. On ne peut pas avoir de rapports sexuels en période de règles

Alors, les relations sexuelles sont tout à fait possibles à ce moment-là… Techniquement, c’est peut-être plus compliqué si vous n’aimez pas la vue du sang ou que vous n’avez pas envie de passer des heures à détacher vos draps. Mais si votre partenaire et vous en avez envie, ce serait bête de s’en priver, d’autant plus que le début du cycle est synonyme d’augmentation de la libido pour certaines !

10. Il ne faut pas faire de coloration, ni préparer une mayonnaise, ni toucher les arbres…

Vous l’aurez compris, parfois les fausses croyances autour des règles vont un peu trop loin. Entre les teintures pour cheveux qui ne prennent pas, les fleurs qui fanent et l’idée selon laquelle on ne réussit jamais une mayonnaise… on est en droit de se demander ce qui reste permis pendant les règles !

Heureusement, la plupart de ces mythes ont disparu aujourd’hui et les mentalités évoluent autour des règles. Après tout, c’est un phénomène naturel qui se produit tous les mois pour 50 % de la population… et qui est assez incroyable, quand on y pense.