Retrouver ses règles à l’arrêt de la pilule : pourquoi ça peut prendre du temps

Retrouver ses règles à l’arrêt de la pilule : pourquoi ça peut prendre du temps

Que ce soit pour un projet bébé ou pour un choix de contraception plus naturelle, beaucoup de femmes décident aujourd’hui d’arrêter la pilule. Le corps est impacté par ce changement et fait face à de nombreux effets secondaires, comme l’absence de règles. Souvent, les saignements ne recommencent pas avant plusieurs mois, ou sont irréguliers. Quand reviennent les règles après l’arrêt de la pilule ? Pourquoi sont-elles différentes des règles sous contraceptif hormonal ? Et comment aider son corps à retrouver un cycle naturel ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le retour des menstruations à l’arrêt de la pilule.

Règles naturelles et règles sous pilule : quelle différence ?

Les contraceptions hormonales, comme la pilule, perturbent le fonctionnement normal du cycle menstruel pour empêcher une fécondation. Certaines d’entre elles bloquent l’ovulation, ce qui peut causer une disparition totale des règles. Pour les autres, les règles qui arrivent tous les mois ressemblent à des menstruations naturelles, c’est ce qu’on appelle des hémorragies de privation.

Ces saignements sous pilule sont dus à une baisse du taux d’hormones, au moment de la semaine d’arrêt ou de la prise des comprimés placebo, à la fin de la plaquette. Le fonctionnement est donc le même que pour un cycle naturel, mais ces « fausses règles » sont créées par les hormones de synthèse contenues dans les pilules contraceptives, plutôt que par les hormones naturelles du corps.

Les saignements de privation ne signifient pas qu’une ovulation est passée, contrairement aux règles naturelles. Ils sont généralement moins abondants, de plus courte durée et moins douloureux. Mais beaucoup de femmes connaissent des symptômes de SPM même sous pilule :  ballonnements, prise de poids, changement d’humeur, etc.

De manière générale, les règles post-pilule sont plus longues, plus douloureuses, avec un flux plus abondant, voire un changement d’aspect du sang menstruel.

Quand reviennent les règles après l’arrêt de la pilule ?

À l’arrêt de la pilule, le corps élimine les effets des hormones de synthèse, ce qui peut prendre du temps. Les derniers saignements de privation apparaissent 2 à 4 semaines après le dernier comprimé. À partir du mois qui suit, les règles naturelles reviennent, sauf si le cycle menstruel a besoin de plus de temps pour se réguler.

Pendant plusieurs mois, vous pouvez donc avoir des règles irrégulières, des saignements très abondants ou encore une absence totale de règles. Les effets de l’arrêt de la pilule sur le corps sont différents selon les femmes, le type de contraception orale et la durée de la prise.

Même si le cycle féminin met du temps à revenir à la normale, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas tomber enceinte. Il est donc conseillé de passer sur une autre méthode de contraception dès l’arrêt de la pilule.

Par quoi débuter après l’arrêt de la pilule ?

Si vous n’avez pas de règles du tout au bout de 3 ou 4 mois consécutifs, il est préférable de consulter un gynécologue pour détecter les causes possibles.

Absence de règles ou absence d’ovulation ?

Dans un cycle menstruel dit naturel, les règles sont la preuve que l’ovulation a eu lieu. À chaque cycle, la couche interne de l’utérus (l’endomètre) s’épaissit pour accueillir un embryon. En l’absence de fécondation, le taux d’hormones baisse et déclenche l’évacuation de l’endomètre par les saignements.

À l’arrêt de la pilule, la reprise de l’ovulation est possible dès le 1er cycle. Mais les effets des hormones de synthèse et des années sous pilule peuvent parfois ralentir le retour de votre cycle naturel. C’est ce qui explique que l’ovulation n’a pas toujours lieu tout de suite, et que vos règles ne reviennent pas avant plusieurs mois.

Même si on parle plutôt de « retard de règles » à l’arrêt de la pilule, c’est donc bien l’ovulation qui ne se produit pas. Attention, l’absence de règles, ou aménorrhée secondaire, peut aussi avoir d’autres causes. Si vous avez des cycles irréguliers, n’hésitez pas à en discuter avec un spécialiste de santé pour savoir s’il s’agit d’un effet secondaire de l’arrêt de la pilule ou si le trouble vient d’ailleurs.

5 causes qui peuvent expliquer des cycles irréguliers

Quelques astuces pour faciliter le retour des règles à l’arrêt de la pilule

Si votre aménorrhée est due à l’arrêt d’une contraception hormonale, il existe des solutions naturelles pour comprendre votre cycle et favoriser le retour des règles après un arrêt pilule.

1. Suivre son cycle

Observer son cycle permet de mieux comprendre les symptômes du corps à chaque phase du cycle. C’est d’autant plus intéressant à l’arrêt de la pilule, au moment où vous rencontrez peut-être des cycles irréguliers ou des douleurs qui n’étaient pas présentes sous pilule.

Si vous souhaitez combiner suivi du cycle et contraception naturelle, la symptothermie est une alternative idéale à la pilule, qui vous aide à détecter votre ovulation et vos phases fertiles.

2. Adapter son hygiène de vie

Des modifications apportées au mode de vie peuvent vous aider à retrouver des cycles réguliers plus rapidement. Il s’agit par exemple d’un bon sommeil, d’une alimentation saine et variée, ou encore de la diminution du stress. Il est aussi recommandé de pratiquer une activité physique régulière, à condition de garder un rythme raisonnable et d’adapter son assiette pour ne pas s’épuiser.

3. La naturopathie

Les traitements naturels comme la naturopathie ont pour objectif de déclencher l’ovulation, ce qui permettra de faire revenir les règles. Il est possible de soigner certaines formes d’aménorrhée secondaire grâce à des infusions et des solutions à base de plantes, ou simplement en modifiant son régime alimentaire. L'évaluation des besoins se fait au cas par cas.

L’idée est de détecter les carences éventuelles, les aliments inflammatoires à éviter ou au contraire ceux à privilégier. Il existe un grand nombre de perturbateurs qui peuvent être la cause d’une absence d’ovulation. Vous pouvez donc faire appel à un naturopathe spécialisé en aménorrhée pour vous aider à relancer votre cycle de manière naturelle.