Comment suivre son cycle menstruel ?

Comment suivre son cycle menstruel ?

Le cycle féminin ne se limite pas aux règles… c’est en fait la toute première phase ! Pendant les semaines qui suivent, le corps se prépare à une ovulation, puis à recevoir un ovule fécondé ou à débuter un nouveau cycle, en l’absence de grossesse. Vous remarquez alors peut-être des symptômes qui se répètent, sans savoir s’ils sont liés ou non à des variations hormonales. Cet article vous donne quelques habitudes simples à mettre en place, pour décrypter ces signaux et suivre votre cycle menstruel à la lettre.

N.B. Il est préférable de suivre ses symptômes sous cycles naturels, c’est-à-dire sans contraception hormonale (pilule, stérilet hormonal, etc.). En effet, les hormones de synthèse peuvent empêcher l’ovulation, créer des règles artificielles ou bloquer complètement le cycle.

1. Noter ses symptômes au jour le jour

Vous avez plusieurs options :

Un calendrier menstruel

Cette méthode est idéale pour débuter car elle se focalise sur le ressenti. Vous pouvez noter vos observations sur papier, sur un agenda ou dans un tableau. L’objectif est de voir si certains symptômes reviennent à la même période du mois, et à quelle phase de votre cycle ils correspondent. Vous pouvez ainsi vous faire une idée de l’évolution de votre cycle, à condition d’avoir des phases régulières et des symptômes faciles à reconnaitre.

Une application pour suivre ses règles

Pour se faciliter les choses, il existe plein d’applications sous la forme de calendrier où vous pouvez renseigner directement vos symptômes. Elles sont utiles pour surveiller vos périodes de règles, la durée de vos cycles et faire des prévisions sur ceux à venir. Mais elles ne sont pas adaptées aux cycles irréguliers et ne permettent pas de repérer l’ovulation avec précision. Il faut donc les utiliser dans un objectif d’observation uniquement.

Une application de symptothermie

L’application Moonly vous aide à suivre vos cycles et à reconnaître une ovulation grâce à la combinaison de plusieurs indices corporels (température, glaire cervicale, ressenti). La symptothermie est une méthode de contraception naturelle et de conception, qui est adaptée aux cycles irréguliers. Vous notez vos symptômes physiques, mais aussi tous les perturbateurs externes (manque de sommeil, fièvre, prise d’un contraceptif hormonal d’urgence, etc.).

2. Observer son cycle pour mieux le comprendre

Pour décoder vos cycles menstruels, le plus important est d'avoir conscience des changements qui s'opèrent dans votre corps à chaque phase du cycle.

Conseil n° 1 : soyez attentive aux signaux physiques

Relevez tous les événements liés au cycle féminin, comme : le premier jour des règles, le flux, la durée, les douleurs aux ovaires et le syndrome prémenstruel.

Notez aussi tout ce qui vous semble important ou les symptômes physiques qui se répètent souvent : mal de tête, ballonnements, prise de poids, perte d’appétit, difficultés à s’endormir, augmentation de la libido, humeur changeante, etc.

Avec l’habitude, l’observation de vos symptômes prend moins de 3 minutes par jour. Et vous pouvez repérer chaque phase du cycle beaucoup plus facilement.

Conseil n° 2 : restez active dans votre suivi

Ne vous contentez pas de reporter vos symptômes dans une application, mais essayez de comprendre pourquoi ils sont là. Par exemple, les fringales en période prémenstruelle sont normales, ainsi que le ventre gonflé. Quand on sait que cette phase n’est que passagère, on culpabilise beaucoup moins de craquer sur une tablette de chocolat !

Faites donc vos propres analyses, d’autant plus que chaque personne est différente et que tous les cycles ne se ressemblent pas… Si vous n’arrivez pas à expliquer un symptôme, ou qu’une phase vous semble trop courte ou trop longue, n’hésitez pas à aller consulter un professionnel de santé.

Suivre son cycle menstruel : il n’y a que des avantages

L’observation du cycle féminin permet de s’approprier son corps, de mieux comprendre certaines réactions physiques, et peut aussi être très utile au quotidien. En voici quelques exemples :

Calculer la date approximative de vos prochaines règles

En observant la durée de votre phase post-ovulatoire sur plusieurs cycles, vous pouvez vous faire une idée de la date de vos prochaines règles. Vous pouvez aussi faire une moyenne de la durée totale des cycles, s’ils ne sont pas irréguliers. Ces méthodes aident à prévoir la date des prochaines menstruations, à quelques jours près. N’oubliez pas qu’aucune application ni méthode ne peut prédire avec exactitude quand vos règles vont arriver.

Connaitre les jours où vous pouvez tomber enceinte

Si vous observez vos cycles avec la méthode symptothermique (uniquement), vous pouvez repérer vos jours fertiles et infertiles. C’est un véritable atout lorsque l’on souhaite mettre toutes les chances de son côté. Pour les couples qui ont des difficultés à concevoir, l’observation des cycles aide à mieux cibler la fenêtre de fertilité et permet parfois de se rassurer.

Si vous souhaitez comprendre le fonctionnement de votre cycle et repérer vos périodes fertiles, nous vous proposons un kit de démarrage pour découvrir la symptothermie.

Adapter votre contraception

L’avantage de connaître vos périodes de fertilité est que vous pouvez ajuster votre méthode de contraception. En suivi symptothermie, une fois l’ovulation validée, vous savez que vous n’avez plus aucun risque de tomber enceinte.

Mais vous pouvez tout à fait observer vos cycles menstruels dans le seul but de comprendre vos symptômes, grâce aux méthodes présentées plus haut. Dans ce cas, vous conservez votre contraceptif habituel tout au long du cycle. Le suivi de votre cycle menstruel vous apporte alors un vrai soutien pour comprendre les signes de votre corps.