Quels sont les avantages de la symptothermie en contraception ?

Quels sont les avantages de la symptothermie en contraception ?

La symptothermie est une méthode naturelle d’observation du cycle et de gestion de la fertilité. Moins connue que les autres formes de contraception, elle n’en reste pas moins très fiable lorsqu’elle est appliquée correctement. Nous vous présentons ici 5 bonnes raisons de choisir la symptothermie comme contraception, si vous souhaitez comprendre le fonctionnement de votre cycle menstruel et adopter un mode de contraception plus naturel.

1. Une contraception naturelle, sans hormones ni effets secondaires

C’est souvent la première raison qui fait que l’on se tourne vers la symptothermie : c’est une méthode naturelle et sans effets indésirables. Mais plusieurs autres raisons poussent les couples à s’y intéresser :
- se libérer des hormones, après un arrêt pilule par exemple ;
- choisir une contraception écologique ;
- ou simplement changer de contraception.

Vous l’aurez compris, quelle que soit votre motivation, la méthode symptothermique est une bonne alternative aux méthodes de protection classiques. Même si vous ne l’utilisez finalement pas comme contraception, la symptothermie est intéressante à découvrir car elle donne toutes les clés pour comprendre le fonctionnement de son cycle féminin.

2. Mieux connaitre son corps et son cycle

Quand est-ce que j’ovule ? Mes règles sont-elles régulières ? Pourquoi je me sens fatiguée à la fin du mois ? On se pose toutes ces questions au cours du cycle… L’avantage des méthodes dites naturelles est qu’elles se basent sur l’auto-observation pour repérer les phases fertiles et infertiles. En symptothermie, on relève la date des saignements mais aussi tous les symptômes physiques, qui sont hyper utiles pour reconnaitre les phases du cycle.

Chaque personne est différente et les symptômes peuvent varier d’un cycle à l’autre. Par exemple, certaines femmes ont un syndrome prémenstruel très marqué avant l’arrivée des règles, alors que d’autres ont des douleurs plus intenses au moment de l’ovulation, mais pas tous les mois… D’où l’importance d’observer son propre cycle, sans faire de prédictions ni de calcul basé sur des « moyennes », comme le cycle de 28 jours ou l’ovulation au jour 14.

10 idées reçues sur les règles et le cycle menstruel

3. Partager la charge contraceptive

Contrairement à la pilule ou au préservatif masculin, la contraception naturelle permet d’impliquer les deux personnes du couple dans la gestion de la fertilité, et de ne pas faire peser tout le poids de la contraception sur l’une d’entre elles. Avec l’application de symptothermie Moonly, vous pouvez donner un accès à votre partenaire pour suivre le cycle à deux et choisir la méthode de contraception qui vous convient lors des phases fertiles.

En plus d’être naturelle, la symptothermie est une méthode de contraception gratuite : il vous faut simplement un thermomètre basal pour débuter et une application de symptothermie, si vous ne souhaitez pas faire les calculs à la main. Mais on est bien loin du prix de la pilule et vous pouvez tout à fait partager le coût de l’abonnement en couple.

4. Maîtriser sa fertilité, même avec des cycles irréguliers

L’avantage de la symptothermie est qu’elle s’adapte aux cycles irréguliers et peut même vous aider à savoir si vous ovulez ou non. L’observation combine deux principaux indices :
- La température basale, qui est la température la plus basse de votre corps au réveil.
- La glaire cervicale : ce sont les sécrétions vaginales, à observer au moment de s’essuyer aux toilettes ou directement au col de l’utérus.

Ces critères sont des indicateurs de fertilité très fiables, à prendre en compte si vous souhaitez éviter une grossesse non désirée. Au contraire, en cas de futur projet bébé, ils vous aideront à reconnaitre votre période la plus fertile et à tomber enceinte plus rapidement.

5. L’efficacité de la méthode symptothermique

La fiabilité des méthodes de contraception est mesurée grâce à ce qu’on appelle l’indice de Pearl : il s’agit du nombre moyen de grossesses pour 100 femmes.

- Pour l’efficacité théorique de la méthode (si elle est parfaitement appliquée), une étude réalisee par Sensiplan® a donné le résultat suivant : « sur 7866 cycles, seulement 3 grossesses non désirées se sont produites. Cela correspond à un indice de Pearl de 0,4. L’efficacité est ainsi comparable à celle de la pilule. »

- Au niveau de l’efficacité pratique, c’est-à-dire en conditions réelles d’utilisation, les études montrent que l’indice de Pearl monte à 1,6. À titre de comparaison, il est à 8 pour la pilule. La symptothermie est donc plus fiable en utilisation quotidienne.

Les données de ces études sont disponibles sur le site de l’OMS et de la Haute Autorité de Santé.

Pratiquer la symptothermie en contraception : par où commencer ?

Vous connaissez maintenant tous les avantages de la symptothermie en tant que contraception. Mais si vous choisissez de passer sur cette méthode naturelle, le plus important est de commencer par vous former, soit en autodidacte sur 6 cycles minimum (avec des rapports protégés tout au long du cycle), soit auprès d’une conseillère en symptothermie.

On ne le répètera jamais assez, mais l’efficacité de la méthode repose avant tout sur sa bonne application. Si vous n’êtes pas sûre à 100 % d’avoir ovulé, alors il est préférable de se protéger en attendant de valider la fin de la fenêtre de fertilité. De même, une prise de risque spontanée en période ovulatoire peut mener à une grossesse.

Il faut donc avoir conscience des risques et observer chaque signe du corps, pour décoder son cycle et surtout apprendre à se faire confiance. Avec la symptothermie, c’est vous qui êtes aux manettes de votre contraception !